Tableaux

Advertisements

Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage

Hé! J’ai eu des nouvelles de deux maisons d’édition concernant mon premier projet. Un refus reçu il y a deux semaines et une demande particulière… Une maison d’édition m’a demandé de retravailler mon manuscrit. Comme il ne cadre pas tout à fait dans leurs collections, mais qu’il pourrait trouver une place parmi elles moyennant quelques ajustements. Après avoir réfléchi pour m’assurer que les petits travaux de réfection demandés ne dénaturaient pas la quête de mon personnage ni l’intention derrière le roman, j’ai décidé d’explorer cette avenue. En fait, ça colle tout à fait à l’histoire. Je me remets donc au clavier pour produire une nouvelle mouture et… on verra s’ils sont intéressés par le résultat.

C’est donc toujours une histoire à suivre! 😉

De la grande visite! ;-)

photo-20Je sais, je sais, ça fait longtemps que je ne vous ai pas donné de nouvelles. Mea culpa. J’ai été si occupée à réaliser mes projets que j’ai oublié d’en parler!

J’ai terminé la révision de mon roman en mars dernier et il est parti à la recherche d’un éditeur qui voudra bien le publier. La rédaction de la suite est en cours, lentement, mais sûrement.

J’ai repris la lecture à la mi-mars après trois mois d’abstinence. Bon, pas tout à fait, puisque je lisais tout de même le livre du mois pour le Club de lecture Châtelaine. Bref, les chroniques sont de retour sur Livresquement boulimique après cette pause pour écrire et peindre. Vous serez peut-être étonnés, mais ça m’a fait du bien. Après plus de quatre ans à lire et chroniquer chaque jour, le plaisir m’avait quitté. Il est maintenant de retour en vigueur, même si l’envie d’écrire est très présente. Bien sûr, je peux faire les deux en même temps, mais il n’y a quand même que 24 heures dans une journée et je me suis rendu compte que je dois en consacrer au moins neuf au sommeil. Mon corps n’a clairement pas le sens des priorités! 😉

D’autre part, je peins beaucoup ces temps-ci. D’ailleurs, le week-end dernier avait lieu la séance de photo des tableaux réalisés à ce jour. Je pourrai bientôt vous les montrer en intégralité. Plusieurs toiles seront exposées cet automne au Marché aux fleurs à Saint-Bruno-de-Montarville. En attendant, je continue de peindre chaque jour.

Je ne vous dirai pas que je vais essayer bloguer plus souvent, chaque fois que je le fais, c’est un échec. Donc, à la revoirure, comme qu’y disent!

Yannick

Stimulez votre créativité

Agence Littéraire Laëns

Pour éviter le syndrome de la page blanche, une seule solution : stimuler sa créativité. Voici une infographie qui rappelle les conditions préalables pour que l’intellect s’ouvre à l’imagination et à la création.

stimulez votre créativité-

Si certaines « conditions » se répètent, c’est parce qu’elles interviennent à différents stades de l’écriture. D’autres semblent se contredire : « maîtrisez les règles » et « brisez les règles ». Mais il n’en est rien. Il faut maîtriser les règles pour être capable de s’en affranchir. C’est là où le talent rejoint l’expérience.

Et n’oubliez pas : votre créativité s’accomplit uniquement si vous menez votre projet à son terme.

©Agence Littéraire Laëns 2014

View original post

Retour aux planches

Image

Je vous ai laissé trop longtemps sans nouvelles. Le temps file et j’ai négligé de vous écrire. Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa!

L’automne dernier, j’ai fait des envois à cinq maisons d’édition. Le mois dernier, je recevais mon cinquième refus. La responsabilité de ses réponses négatives m’incombe sans équivoque. Ce que, vous voyez, comme plusieurs personnes qui cherchent à être publié pour une première fois, j’étais pressée. En plus, comme il y a des éléments du roman qui sont près de moi, j’ai voulu rapidement les « classer ». Bref, je n’ai pas suffisamment peaufiné mon texte.

Par contre, deux éditeurs ont eu la grande générosité de me faire des commentaires, qui confirmaient certaines lacunes que j’avais identifiées après la relecture de mon manuscrit, en janvier dernier. Je remercie ces éditeurs de tout cœur d’avoir pris le temps de le faire.

Alors donc, je suis en pleine réécriture du manuscrit. Je retranche, précise, peaufine, etc. C’est un travail parfois ardu, mais combien nécessaire. En fait, c’est ça écrire. Retravailler le texte plusieurs fois afin d’arriver à un résultat de qualité.

Dans cette aventure, je me suis rendu compte de la nécessité de laisser le manuscrit reposer. Je n’y avais pas retravaillé depuis des mois et je sens plus de recul face au texte, ce qui fait que je décèle mieux ce qui doit être amélioré. Aussi, je me dois de faire des pauses de Livresquement boulimique pour bien entendre la voix idiosyncrasique de mes personnages.

Somme toute, ces derniers mois ont été riches en apprentissages et, cela vous étonnera peut-être, m’ont procuré plus de sérénité quant à mon projet d’écriture.

Sinon, je vous promets de faire de mon mieux pour revenir ici plus souvent. Je ne peux vous dire à quelle fréquence, mais je me ferai un point d’honneur de vous raconter mon processus ainsi que toute autre chose qui me passera par la tête.

À bientôt!

Et c’est parti pour le tome deux!

Ça y est! Le schéma actanciel est rédigé! Je comptais travailler le schéma narratif avec d’écrire ma première ligne. Mais Sasha en a décidé autrement. Elle voulait parler, là, maintenant. Donc, le premier chapitre est entamé. Une phrase après l’autre, une page à la suite de la précédente. Le schéma narratif est à coucher sur papier rapidement, vu l’urgence vécue pas Sasha. Sauf que là, moi, je devrais aller au lit. Yannick est crevée, Sasha est gonflée à bloc. Elle veut dire, raconter, exister. Je ne sais pas qui va gagner ce soir… Ou plutôt cette nuit.

À suivre!

La suite prend forme…

Après avoir laissé décanter les choses quelques semaines, voilà que la suite de mon roman prend sérieusement forme. Je sais maintenant ce qui arrivera à Sasha ensuite. Enfin presque tout. Je ne sais pas encore comment ça se termine, mais j’en ai une bonne idée. Quel bonheur! Je suis maintenant prête à commencer les schéma actanciel et narratif.

Pendant ce temps, le premier manuscrit est toujours chez les éditeurs. Je vous donne des nouvelles dès que j’en ai!

À suivre… 😊